Le nationalisme français et ses doctrinaires

Conférence de Florian Rouanet donnée le 21 juin2014 chez les Caryatides en Isère :

Sommaire de la vidéo :
Émergence du nationalisme (carence de la Monarchie, origine sémantique).
Doctrinaires nationalistes français (Drumont, Barrès, Bourget, Maurras, Pétain, Sidos, Ploncard d’Assac).
Définitions du nationalisme (contre-révolutionnaire, social, antidémocratique, antimaçonnique, anti-cosmopolite, patriotique, colonialiste).
Constitution de la France (Église, royauté et dynasties : mérovingienne, carolingienne et capétienne)…
Recommandations (Paris Nationaliste, Les amis de Pierre Sidos, Cercles nationalistes français, Les caryatides, Revue Militant, Jeune nation, La flamme)

Site lié à l’évènement :
http://caryatides.fr/

Toutes mes interventions

Publicités

5 réflexions sur “Le nationalisme français et ses doctrinaires

  1. je regarde votre conférence actuellement et vous dites Saddam Hussein veux récupérer le Yémen, je pense que vous vouliez dire le Koweït

    si les gens pouvaient arrêtez leurs portables pendant la conférence cela éviterai les interférences

    j’aurais également une autre remarque si vous pouviez enlever ce drapeau bleu blanc rouge maçonnique derrière vous la prochaine fois se serait bien également

    cordialement

    • Bonjour,
      Tout à fait j’ai mélangé le Yémen et le Koweït !
      Et effectivement la prochaine fois je demanderais aux participants de couper leur réseau téléphonique pour ne pas perturber l’enregistrement.

      Le drapeau français par l’Œuvre :
      « Rien de tel qu’un drapeau national dans la France de l’Ancien Régime, mais on remarque que tout au long des siècles de la monarchie les couleurs dominantes flottant aux armées furent toujours le bleu, le rouge et le blanc; depuis la célèbre chape bleue de Saint Martin, en passant par la bannière de Charlemagne et par l’oriflamme de Saint Denis, toutes deux rouges, jusqu’à l’étendard de Jeanne d’Arc qui était blanc. A la veille de 1789 non seulement l’usage des drapeaux et pavillons bleus, rouges et blancs, étaient très répandu en France, mais la combinaison de ces trois couleurs constituait l’uniforme des Gardes-Françaises et avait été utilisée comme livrée royale à plusieurs reprises dans le passé.
      L’adoption de la disposition en trois bandes verticales, d’une égale largeur, successivement bleue, blanche et rouge, comme modèle type pour les drapeaux militaires se situe sous Napoléon 1er, en 1812. L’actuel drapeau national des Français date donc du Premier Empire et non de la Révolution. »
      Le drapeau bleu-blanc-rouge tricolore à la verticale est le fruit du « Premier Empire », mais se base sur les couleurs de la France de toujours, on peut ne pas l’accepter, ou le remanier en le frappant d’une Francisque, mais honnêtement, je n’entre pas dans ce débat auquel s’est adonné le comte de Chambord…

      • merci de votre réponse je préféré le drapeau avec la fleur de lys
        napoléon n’est vraiment pas une référence pour moi

        cordialement

      • L’idée est bonne et elle pourra toujours se faire, mais ce seront des discussions à avoir après une éventuelle prise de pouvoir tout cela…
        Certes, Napoléon n’est pas une référence pour moi non plus, ayant en bonne partie contribué à l’établissement des (faux) principes de 1789.
        cordialement

  2. Pingback: Les doctrinaires du nationalisme français par F. Rouanet | Paris nationaliste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s