L’historicité du nationalisme en France

Intervention tirée d’une réunion nationaliste datant du 14 février 2015 :


Sommaire de la vidéo :
Face à 1789, régence monarchique, héritage national, origine du terme, Adam Weishaupt, abbé Barruel, théorie des nationalités et cosmopolitisme, combat de Drumont, affirmé par Barrès, famille politique et militantisme, idées politiques de Maurras, régimes nationalistes du XXe, fascismes en Europe (idéal, mystique, entente et esthétique), patriotisme, livres et parcours de J. Ploncard d’Assac…

Publicités

6 réflexions sur “L’historicité du nationalisme en France

  1. Hum… Florian, Florian, « historicité » est un terme qui a un sens précis (le caractère de « ce qui est historique » en philo.) ce n’est pas un vague synonyme « d’histoire » à employer pour donner une impression de sérieux…

    • Hum, hum… Historicité n’est pas un terme spécifiquement philosophique, il est aussi psychologique et même plus général. Il est présent sous cette forme dans le dictionnaire : « Caractère d’un fait, d’une personne qui appartient à l’histoire, dont la réalité est attestée par elle. » #PLS

      • C’est précisément ce que j’écrivais (je n’ai jamais prétendu que ce terme d’origine philosophique soit réservé aux seuls philosophes)… Et d’après la définition même que vous relevez (qui est strictement la même que celle que j’indiquais), il n’y a aucun sens à intituler « Historicité du nationalisme » une conférence qui porte très classiquement sur l' »histoire du nationalisme ».
        (On voit mai d’ailleurs à quoi pourrait correspondre une formule telle que « historicité du nationalisme » — ou bien il s’agirait de dire que le « nationalisme » appartient à l’histoire (mais s’agissant d’un phénomène historique, ce serait pure tautologie), ou bien, à la limite, en forçant beaucoup le sens, qu’il s’agit d’un phénomène étroitement dépendant de ses circonstances d’apparition, et qui à ce titre serait révolu, dépassé, ce qui n’est pas vraiment votre position…)

      • Bien, dans ce cas, il vaudrait mieux utiliser les mots justes… Réalité historique du fascisme en France, par exemple, simplement, moins pompeusement… Enfin, historicité du fascisme en France, je suis d’accord avec le précédent commentateur, ça n’a aucun sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s