Entretien de juin 2017 de la Revue Militant

Vidéo :

L’entretien nationaliste en format vidéo numéro 14 de la revue Militant, en présence de son rédacteur en chef M. André Gandillon :

Sommaire :

0:58 – Quelle est la nature de l’Europe, ses origines, et les ethnies qui la composent ?

18:03 – Quelles sont les grandes périodes civilisationnelles de l’Europe durant l’antiquité ?

32:59 – Quels sont les grands moments européens, cette fois, durant l’histoire médiévale ?

49:15 – Que dire sur le contexte européen récent qui est passé du IIIe Reich à la domination progressive étasunienne et soviétique ?

1:15:32 – Que dire de l’actuelle structure qu’est l’Union européenne atlantiste ? 

1:28:47 – Y-a-t’ il des particularités européennes supplémentaires par la géographie entre nord/sud et est-ouest ?

Présentations :

L’Occident a pour fond commun l’origine des peuples indo-européens blancs, ce qui fait sa spécificité est son appartenance à la civilisation gréco-romaine et chrétienne. C’est le socle sur lequel nos nations charnelles contemporaines sont nais et se sont développées grâce aux influences pour le moins communes de Rome, de Byzance, de Charlemagne, de l’université parisienne, du Saint-Empire ; enfin pour la période moderne de la dirigeante allemande et des deux poumons est-ouest entre les américains et les russes (pour le meilleur et pour le pire cependant !).
L’Union européenne n’est qu’une vile caricature de cette notion historique d’Europe carolingienne, dans une version perverse à la fois transnationale, démocratique, matérialiste et athée ; soit l’anti-Europe.

La composition diversifiée de ces peuples définis en nationalités et en ethnies font la richesse du Vieux Continent, chacun concoure à son bien le plus commun par son dynamisme et selon ses caractères propres ; souvent bien marqué entre la méditerranée, le septentrion ou encore entre sa partie occidentale et sa partie orientale.
Ce sont les différentes personnalités européennes, à laquelle nous appartenons en tant que français, parce que «la culture européenne est une série d’infinies variations sur les mêmes thèmes ; elle est une par son contenu essentiel ; elle est multiple par les interprétations et modulations diverses.».

Citations :

L’Europe est «Un vaste ensemble constitués de multitudes de peuples avec leur caractère collectif unique ; plus génie propre»

«Au  cours  des  siècles  suivants,  durant  lesquels  le monde  européen  s’est  éparpillé  en  multiples  entités  et  organisé  en  système féodal, le cœur de l’Europe a battu essentiellement en France qui avait hérité de  l’empire  carolingien  le  «  magisterium  »  ;  l’Italie  avait  conservé  le « sacerdotium » de la chrétienté et l’Allemagne en avait repris le titre impérial, « l’imperium », emblème temporel de l’universalité chrétienne d’alors, devenue après  sa  sécularisation  cette  entité  culturelle  et  spirituelle  désignée  par  le cardinal Nicolas de Cuse sous le nom d’Europe au XVe siècle»

«Il  existe plusieurs  Europes  articulées  autour  d’axes  différents  :  par  exemple  l’axe méditerranéen marqué par les républiques italiennes, l’empire aragonais, l’axe atlantique  dont  le  royaume  de  Knut  le  Grand  puis l’empire  des  Plantagenets sont des illustrations, l’axe danubien illustré par l’Empire des Habsbourg, l’axe Dvina-Dniepr marqué par la Russie.»

«La culture européenne est une série d’infinies variations sur les mêmes thèmes ; elle est une par son contenu essentiel ; elle est multiple par les interprétations et modulations diverses.»

«Il faut viser la constitution d’un nouveau condominium européen d’inspiration confédérale capable de peser sur la géopolitique planétaire, dans l’intérêt  d’un  renouveau  de  la  puissance  de  notre  civilisation.  L’immense territoire  qui  va  de  l’Irlande  à  Vladivostok  est  un  atout  majeur  qui  ne donnera toute sa puissance qu’au travers d’une mutualisation des efforts de chaque nation qui l’occupe.»

AG - Les Europes