Entretien de mars 2017 de la Revue Militant

L’entretien filmé numéro 12 de Militant «revue nationaliste pour la défense de l’identité française et européenne», contenant des sujets de fonds et d’actualités depuis l’angle nationaliste et sous forme papier et vidéo, en présence de son rédacteur en chef, M. André Gandillon.

Nous proposons un nouveau format de vidéo avec deux angles de caméra pour ainsi voir l’entièreté des échanges entre tous les participants.

Revue Militant

-*-

Nation, nationalisme et universalité.

Sommaire vidéo :

1:01 – Qu’est-ce que la nation ?

21:35 Qu’est-ce que la doctrine nationaliste ?

38:09 Comment redéfinir l’Ordre naturel face aux sophismes modernes ?

-*-

– La nation est l’organe qui unit un groupe d’homme défini en tant qu’ordre sociologique supérieur, devant l’héritage passé et la volonté humaine à venir. Une unité de destin particularisé dans l’universel. Les civilisations l’ont toujours exprimé, des sagesses antiques d’abord païennes, de Summer et de Grèce par exemple.

Les divers peuples occidentaux issus des Indo-européens, dans leur forme d’organisation la plus aboutie, ont fait l’État et ses corps intermédiaires aidés par la Révélation chrétienne en vue du Bien commun des sociétés.

– La doctrine du nationalisme incarne les principes éternels objectivistes et réalistes, que la philosophie politique acquiert à travers l’expérience des siècles. Un pragmatisme et non une idéologie abstraite, à la fois ni nostalgique ni progressiste par essence, mais rigoureux et conservant la tradition enseignante dont s’enrichit les générations nouvelles.

Le nationalisme est ce qui vient défendre la nation dans sa constitution charnelle devant l’ordre terrestre. Les Français, eux, sont héritiers directs de l’histoire et de la politique de nos rois francs, cette doctrine est une réactualisation de cet ordre monarchique.

– Le constructivisme idéologique postrévolutionnaire de 89 a détruit ces notions naturelles et d’essence divine par son sophisme. Le libéralisme et le socialisme dans leur acception matérialiste sont de même nature fausse, réduisant l’homme à une machine simplement économique et non plus un animal raisonné au sein d’un tissu social.

L’homme est un élément important de l’ordre universel, et l’humanité est constituée d’une pluralité de peuples, ne pas l’admettre c’est nous mener à la Tour de Babel, à la destruction de cette beauté voulue par le Créateur.

Deus Vult.

gandillon-andre-nation-et-nationalisme-suivi-de-populisme-et-souverainisme-2012

«Les nationalistes se trouvent aujourd’hui à la pointe du combat pour la survie de la civilisation, à commencer par la civilisation européenne et chrétienne. Les nationalistes français, en œuvrant à la défense et à la renaissance de la France si gravement menacée, concourent à cette action salutaire.»

Détails :

Site
Facebook
Twitter

Publicités

Vichy/Pétain : alliance de l’État français et de l’Église catholique

  • «Vichy/Pétain : alliance de l’État français et de l’Église catholique» est une conférence du 1er octobre 2016 donnée à Paris :

  • Sommaire de la vidéo :

Ascension au pouvoir, œuvre sociale, francité, ordres temporel et spirituel, Église et État, renouveau de ferveur religieuse, consécration à Notre-Dame, retour de l’enseignement catholique, opposition maçonnique et démocrate-chrétienne, contexte international, entre collaboration et résistance politique…

  • Réseaux sociaux personnels :

Facebook, Twitter, Google+, Tumblr, Vkontact.

  • Sites concernés :

France natio

Deus Vult

Johan Livernette

La contre-révolution